Ongola Ewondo (Yaoundé) Kolo Beti
Articles Blog

Ongola Ewondo Yaoundé Cameroun : que deviennent les autochtones Kolo Beti ?

Ongola Ewondo Yaoundé Cameroun : que deviennent les autochtones Kolo Beti ?

Sur cette photo, une vue du centre de Yaoundé, capitale politique du Cameroun, des millions d’habitants aujourd’hui. Ces immeubles, ces rues sont tracées sur des terres qui il y a peine 100 ans, étaient le fief du peuple KOLO BETI, la composante aînée du grand groupe BETI BE NNANGA (FANG au Gabon, EKANG lorsque ces groupes, enfants d’un même Ancêtre, veulent se désigner de façon unifié en dehors du vocable FANG-BETI.)

Véritable carrefour Ekang à l’histoire très riche, ONGOLA comprend principalement des autochtones du groupe KOLO BETI (Ewondo, Tsinga, Etudi, Bene, etc.) mais aussi des familles du groupe Eton. Dans le centre de Yaoundé, nous retrouverons en forte concentration les Ewondo et dans ce groupe, des subdivisions ou MVOG. Dans le groupe Ewondo il y a 4 grandes familles (Mvog Ebanda, Mvog Ekoussou, Mvog Essomba Naa Baana, Mvog Abe Naa Baana). Ces Mvog mères se subdivisent à leurs tour en plusieurs Mvog, et au cœur de Yaoundé, le Mvog le plus prolifique fut le MVOG TSUNG MBALA de la branche Esomba Naa Baana.

Urbanisation et protection des autochtones : l’urgence d’une réforme foncière

A noter ici que le nom « MBALA » renvoie à celui de l’Aïeule (Une princesse MENGISA, MBALA MANGA) qui a donné naissance à trois des quatre grandes familles Esomba Naa Baana (Atangana Mbala, Fuda Mbala, Tsungi Mbala), « Naa Baana » une fois de plus étant ici le nom de la mère. C’est là une des preuves patentes de l’importance que revêtait la femme dans la société BETI ancienne

Face à l’urbanisation croissante, qui s’intéresse aux problématiques touchant au droit des autochtones, ne peut qu’être interpellé par la situation de ceux d’Ongola (Yaoundé). Dans la tourmente depuis plus d’un siècle d’un « développement » qui leur est tombé dessus après des décennies acharnés de lutte contre le colon allemand (qui fut ensuite remplacé par la France), ces autochtones sont aujourd’hui en voie de quasi disparition.

Longtemps silencieux, quelques voix s’élèvent timidement de ce peuple pour questionner et l’histoire (comment furent traitées les populations KOLO BETI) et l’avenir : quelle place leur est réservée dans le Cameroun qui au passage, a ratifié de nombreux traités sur la protection des autochtones. Dans les faits, comment cela se traduit-il ?

Follow me on :

Instagram @minsilizanga
Twitter
@minsilizanga
AZANIA (recueil de nouvelles) de Minsili ZANGA MBARGA
%d blogueurs aiment cette page :