blanchiment de la peau chez les noirs - causes psychologiques
Articles Blog

Blanchiment de la peau : Le côté psychologique

Blanchiment de la peau : Le côté psychologique

Nigeria, Afrique du Sud, Sénégal, Togo, Côte-d’Ivoire, Congo, Cameroun, etc., le blanchiment de la peau continue de se répandre, malgré les dangers de cette pratique.

Retour sur ces aspects dont on parle peu lorsqu’il s’agit du blanchiment de la peau 

Après les risques et conséquences, place au côté psychologique

Le blanchiment touche à des causes qui ne sont pas toujours celles mises en avant   :

>Le rejet de son teint  

On entend souvent que les femmes se blanchissent pour plaire aux hommes. Vrai ou faux, toujours est-il que derrière le blanchiment, se cache aussi une souffrance psychologique : le fait de ne se voir belle qu’avec un teint différent de son teint de naissance, de préférence plus clair.

>La recherche d’un moyen d’atteindre l’idéale beauté valorisée  

Par le blanchiment, on recherche le teint qui se rapproche le plus de ce qu’on voit dans les médias et disons-le, de la femme blanche. Inconsciemment ou non, c’est aussi à cet idéal de beauté qu’on essaye de ressembler en se blanchissant.  

Découvrez mon don dernier ouvrageAZANIA – Disponible sur Dzaleu.com/shop, et sur toutes les librairies en ligne (Librinova, (Google Play Store, Amazon, Kobo, Leslibrairies.ca, Fnac, etc.) Merci d’y laisser vos avis et commentaires. Vous pouvez aussi me contacter sur @minsilizanga (Instagram et Twitter)

>L’envie de ressembler aux femmes supposées plaire  

Et ce n’est pas un hasard si une personne qui se blanchit, sera aussi une personne très portée sur les tissages et mèches brésiliennes, ou tout ce qui rappelle l’idéal de beauté occidental.  

Il n’est pas vain, si tentée par le blanchiment, de vraiment s’interroger sur ses réelles motivations. ©Minsilizanga.com

LIRE :
Quels sont les conséquences du blanchiment ?

AZANIA (recueil de nouvelles) de Minsili ZANGA MBARGA