Alima et le Prince de l’Océan de Minsili Zanga, Prix du Roman Jeunesse Ile Maurice 2002
Articles Blog

Alima et le Prince de l’Océan, ma version du mythe des mamiwata

J’aurai toujours une affection particulière pour ce livre, mon tout premier à être publié. Alima et le prince de l’Océan est né après un voyage au Nord-Cameroun et tout naturellement, il m’a mené vers tant de voyages, tant de contrées rêvées en Afrique comme ailleurs.

De quoi parle le livre?

«A la mort de sa mère, Alima entreprend un long voyage. Sur la côte, elle découvre un village désolé où aucune pirogue ne va plus sur l’océan et où la famine s’est installée. Un villageois a rompu le pacte avec le peuple de l’eau et une malédiction s’est abattue sur la région. Les chants d’Alima sauront-ils attendrir le cœur des souverains de l’océan ?» (Présentation de l’éditeur)

Alima et le prince de l’océan
a reçu le prix 2002 du Roman Jeunesse Maurice
Le livre est disponible ici

Minsili Zanga : Alima and the Prince of the Ocean received The Mauritius Novel's Prize for the Youth in 2002.
Minsili Zanga : Alima and the Prince of the Ocean received The Mauritius Novel’s Prize for the Youth in 2002.

Voici ce que j’en disais, dans une interview*:

«Ce livre n’est pas le premier que j’ai écrit, mais le premier à être publié par un éditeur et ce, en novembre 2001. C’est un roman pour la jeunesse qui traite du thème des préjugés. Il a ceci de particulier qu’il aborde le thème des sirènes sous un angle africain. Sur la côte africaine, les sirènes sont généralement désignés par le terme de ‘Mamiwatas’, contraction de ‘Mothers of water’, ‘Mères de l’eau’. Au Brésil, c’est ’Yemandja’. Bref, partant de la mythologie noire, je raconte la rencontre entre deux mondes, celui des humains et du peuple de l’eau. Au centre de cette histoire qui nous mène de la savane africaine vers la côte forestière, se trouve Alima, jeune orpheline à la voix d’or en qui réside le sort de tout un peuple.» Source Planète Afrique

Follow me on :

Instagram @minsilizanga
Twitter
@minsilizanga
%d blogueurs aiment cette page :