Blog Spiritualité

L’ignorance, cette purulence !

L’ignorance, cette purulence !

Lorsqu’on accepte qu’on ne sait pas, lorsqu’on *décide* de déchirer le voile de l’ignorance, c’est poser un acte réfléchi, conscient.

C’est accepter voir les choses hors du masque de l’illusion savamment entretenue chez l’humain et oui, ça peut faire très mal.

Se débarrasser de ses illusions se fait dans la douleur et ce chemin ne finit jamais. Car l’illusion sans cesse se reconstruit à mesure qu’on essaye de s’en défaire. Ainsi en est-il de ce système : comme un être vivant il tient à sa survie. Si pour cela il doit être violent, il le sera. Si pour cela il doit faire semblant d’être bon, il le fera.

Donc oui, accepter que la réalité qu’on a toujours connue n’est pas vérité ne se fait pas sans souffrance. Mais s’y engager est une des voies pour devenir acteur et co-créateur de sa réalité.  C’est aussi ça un des sens du :

Ton premier sauveur? C’est toi !

Car nul ne viendra sortir un tiers de l’ignorance. On pourra tout au plus servir de déclic mais le pas décisif qui est de s’engager à briser le voile, il n’y a que soi pour le faire. Et dans son immense mansuétude, l’Univers mettra sur nos routes des déclics (ruptures, décès, trahisons, etc.) pour nous offrir une chance de briser ce fameux voile, de nous re-ajuster.

Car face à un certain confort ou sentiment de sécurité, comment mettre un pied dans la fourmilière ?

Imaginons qu’on soit le “Gardien spirituel” d’un humain. Ce dernier est soit très satisfait de sa vie, soit s’en désole. En tant que “Gardien” on a une vision de ce que cet humain doit accomplir pour être pleinement lui mais voilà, libre-arbitre oblige, ça doit venir de lui.

En tant que “Gardien”, ne serez-vous pas tenté si marge d’action, de mettre votre “protégé” devant des situations qui l’obligent à user de son libre-arbitre ? Ce libre-arbitre qu’il a consciemment ou inconsciemment laissé à d’autres pour un illusoire sentiment de sécurité ou confort ?

Et quoi de mieux que des situations qui “secouent”, bousculent les certitudes pour faire réagir ? Mais combien verront ces déclics pour ce qu’ils sont en réalité ?

Celui qui accepte son ignorance se met en position de pouvoir remettre les choses en question. Donc de pouvoir remettre l’illusion et son système en question.

Pas difficile dès lors de comprendre pourquoi rien n’est ménagé dans cette réalité ci pour maintenir le maximum dans l’ignorance de leur puissance : être chacun un co-créateur de réalité, de façon consciente.

Car tous nous co-créons cette réalité même inconsciemment. Co-créer de façon consciente, c’est volontairement choisir la réalité qu’on veut expérimenter et non celle que les maîtres de l’illusion veulent qu’on expérimente.©Minsilizanga.com


%d blogueurs aiment cette page :