Spiritualité

“Une mauvaise habitude est difficile à briser”

“Une mauvaise habitude est difficile à briser”

Cette phrase est tirée d’une publication de Lin Wood*, avocat américain. Il est plus connu comme étant un des avocats de Donald Trump. Chrétien convaincu, il n’hésite pas à partager sur sa foi en Jésus-Christ, versets bibliques à l’appui.

En ce qui me concerne, je ne suis pas chrétienne ni affiliée à aucune religion abrahamique. Pourtant, j’apprécie de lire les capsules de Lin Wood. J’éprouve une réelle connexion avec leur versant spirituel, une preuve qu’au-delà des religions, le message de fond ne trompe pas. En effet, dans l’état actuel de mes propres réflexions spirituelles, je ne vois aucune différence entre moi Africaine plutôt axée “spiritualité ancestrale”, et ce qu’il dit.

J’aime aussi le côté pratiques de ses réflexions spirituelles, ce lien immédiat avec le vécu quotidien. Pour moi en effet, la spiritualité est tout sauf théorique. Elle est vécu/expérience concrète. Elle se fond totalement aux actes.

Ce qui m’amène à nouveau à ceci : on ne peut adhérer à une philosophie et au même moment, poser des actes (vivre) à l’opposé total de celle-ci. Pas qu’on se doive d’être parfaits, non. Mais, je me verrai mal me reposer totalement sur un “Dieu”, et au même moment, ne rien faire ou poser comme acte pour correspondre du mieux possible au message de ce “Dieu.”

.
.

Son premier sauveur ? C’est Soi !

Exemple avec ces mots qui pour moi font écho aussi à cette conviction mienne : son premier sauveur ? C’est Soi. Pas parce qu’on met le “Divin” de côté, mais parce que justement le Divin nous a toujours voulu responsables et actifs, Co-créateurs de sa Création.

Dès lors qu’on devient conscient, pleinement conscient de ses imperfections, l’amorce, ce pas qu’on franchit pour “changer”, c’est bel et bien Soi qui doit le faire. Voilà mon “Son premier sauveur, c’est Soi.”

On peut y accompagné, on peut même y être poussé dès lors que votre Moi, Esprit, Evu, Anges gardiens, Aïeux… quel que soit le nom qu’on leur donne, décident de vous jeter dans l’eau pour susciter un électrochoc, vous pousser à ce “pas”, ce choix qui fera la différence.

Vos retours sur cet article sont bienvenus via le formulaire en ligne.

Poétiquement et littérairement vôtre !
©Minsilizanga.com

*Réflexion de l’homme de droit américain Lin Wood :
“Une mauvaise habitude est difficile à briser.
Vous devez travailler consciemment pour remplacer une mauvaise habitude par une bonne habitude. Ce n’est pas facile et cela prend du temps. Mais si vous y travaillez assez longtemps et assez dur, vous pouvez le faire. Alors la bonne habitude devient votre nouvelle habitude.”

Source : Telegram @linwoodspeakstruth

.
.

%d blogueurs aiment cette page :