Articles Blog

À ma grande-sœur chérie, partie si jeune 💞

Écoute plus souvent
Les Choses que les Êtres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Écoute dans le Vent Le Buisson en sanglots :
C’est le Souffle des ancêtres.*  

À ma grande-sœur chérie, partie si jeune 💞

32 ans déjà, et toujours je me demande ce que serait notre vie, notre réalité avec toi à nos côtés. Tu nous manques, abui, beaucoup.  

5 décembre 1988, Yaoundé…

Un collège dont toute la ville parle, 6 étages, des centaines d’enfants et un jour le drame, la bousculade, bilan officiel de 50 enfants morts. C’était un lundi, tant de familles marquées par le drame.  

5 décembre 2020…

32 ans après, je revois ce lundi gris, et toi ma sœur, une des victimes.
À toi ma grande-sœur chérie, partie si jeune, tout mon Amour !  

Je n’ai jamais oublié ton visage, ton énergie, ta force.
Nous n’avons jamais oublié. Merci aussi de ne nous avoir jamais oublié, je le SAIS 💞 En ce jour, j’ai une pensée pour toutes les familles marquées par cette tragédie 💞  

Un sage et érudit de Kama a écrit, marquant des générations d’Africains : “Les Morts ne sont pas morts”
Comme ces propos de BIRAGO DIOP sont vrais !  

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire
Et dans l’ombre qui s’épaissit.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans l’Arbre qui frémit,
Ils sont dans le Bois qui gémit,
Ils sont dans l’Eau qui coule,
Ils sont dans l’Eau qui dort,
Ils sont dans la Case,
Ils sont dans la Foule :
Les Morts ne sont pas morts.*
 

*Birago DIOP Les Souffles

AZANIA (recueil de nouvelles) de Minsili ZANGA MBARGA
%d blogueurs aiment cette page :