Trilogie Binti de Nnedi Okorafor (Afrofuturisme)
Articles Blog

Les noms de la SF africaine : zoom sur Nnedi Okorafor

L’afrofuturisme avec Nnedi Okorafor

Parmi les auteures qui comptent dans la SF afro, le Nigeria se taille la part du lion. Dans cet article, partage sur un coup de coeur : l’écrivaine américaine d’origine nigériane, Nnedi Okorafor. Découvrir ses histoires se déroulant dans des mondes futuristes est un voyage qui vaut le détour. Régulièrement citée dans les listes de best-sellers, une de ses particularités est de puiser une grande part de son inspiration dans les légendes de son continent d’origine, l’Afrique.

SF africaine : Nnedi Okorafor (Nigéria)
SF africaine : Nnedi Okorafor (Nigéria)

Née le 8 avril 1974 à Cincinnati (États-Unis) Nnedi Okorafor-Mbachu est aujourd’hui parmi les noms qui comptent en matière de SF

« Binti« , sa trilogie space-opéra a reçu les prestigieux Prix Nebula et Hugo. Elle va être adaptée à la télévision par Hulu. De son côté, HBO est sur les starting-blocks pour une adaptation de son roman-culte « You Fears Death » (2010). Sorti en France en 2014 sous le titre « Qui a peur de la mort », le roman fut lauréat du Prix Imaginales du meilleur roman étranger. Ikenga, son dernier-né, est sorti janvier 2020 tout comme la version française de Binti, parue chez ACTU SF.

Trilogie Binti de Nnedi Okorafor (Afrofuturisme)
Trilogie Binti de Nnedi Okorafor (Afrofuturisme)

Côté anecdotes, la bio de la prolifique auteure raconte qu’elle s’est mise à l’écriture, après qu’une maladie (sclérose) qui l’a éloignée du domaine sportif où elle excellait à l’université tout en poursuivant des études scientifiques.

Nnedi Okorafor, titulaire d’un doctorat en langue anglaise, et professeure agrégée d’écriture créative et de littérature à l’Université de Buffalo

Comment ne pas aussi signaler ceci : Nnedi Okorafor est née aux États-Unis mais très tôt, ses parents lui vont faire de fréquents voyages en Afrique et l’ont immergé dans sa culture Igbo. Cela a sans nul doute nourri son imaginaire, pour un résultat qui manifestement, marche.

Voici les les mots de Nnedi Okorafor après avoir reçu le prixc Nebula en 2016 : remercier ses Ancêtres

« J’ai commencé à écrire de la science-fiction parce que je ne voyais pas d’histoires mettant en vedette le Nigeria que je connaissais… pour l’élargir, l’Afrique que je connaissais.  Mon père était un chirurgien cardiaque et un athée borderline qui a grandi dans une maison où il y avait un sanctuaire dans l’arrière-cour dédié aux puissantes divinités Igbo. Ce que je sais, c’est la complexité et un mélange organique du traditionnel et du futuriste. Binti est un produit de tout cela et je suis absolument ravi que vous l’ayez tous suffisamment aimé pour l’offrir en cadeau avec un Hugo. C’est si beau.
Je voudrais remercier les Ancêtres de m’avoir poussé à regarder vers le ciel et à canaliser mon énergie anxieuse dans une histoire. Merci aux méduses bleues du lagon de Khalid à Sharjah. Un grand merci au peuple Himba de Namibie dont la force et l’audace continuent d’être une inspiration. Merci aux terres antiques futuristes des Émirats arabes unis, l’inspiration pour le cadre et le titre de Binti. » Source

Dernière anecdote sur Binti…oui oui, j’ai adoré cette trilogie (rires !) : l’histoire s’inspire beaucoup de la culture Himba. Binti, héroïne futuriste, est en effet fille de ce peuple par son père. Finissons enfin en disant que derrière l’histoire de SF, se déroule une autre, plus sociale : la discrimination, le tribalisme, la peur de ce qui est différent. Tous ces ingrédients constituent au final une belle entrée finalement dans l’univers de Nnedi Okorafor.

©Minsilizanga.com
Auteure – Poétesse – Fondatrice de Dzaleu.com

%d blogueurs aiment cette page :